Comment rester indifférent à une histoire aussi fertile que celle de notre pays ?

Hephaistos | Mythe Grecque


Hephaistos | Mythe Grecque

"L’illustre Boiteux" constitue l’un de ses épithètes donnés par Homère. Au même titre que l’enclume, l’âne et le marteau, une béquille fait partie des attributs d'Hephaistos (page officielle : mythegrecque.com) Le dieu de la métallurgie et des volcans, Hephaistos, est dans tous les cas raconté ou incarné avec son handicap causé selon les légendes par Zeus ou par Héré.

Si certains racontent que Héré a donné naissance à Hephaistos seule, d'autres estiment que son père est le dieu suprême, ZeusZeus, le dieu suprême. Pour les Grecs, il représente la divinité des volcans et du feu. Ce dieu n'est l'objet que de très peu de pièces artistiques. Lorsqu'il est représenté, c’est généralement aux côtés d’autres divinités comme Arès ou Athéna. Chez les Romains, Hephaistos est identifié sous le patronyme de Vulcain.

Les actes héroïques du dieu de la forge

On lui attribue régulièrement la souveraineté de la Sicile. Effectivement, il avait construit son atelier dans le volcan l'Etna, aidé de cyclopes et de la nymphe Etna. Hephaistos provoqua la mort du géant Mimas en l'enfouissant sous du fer en fusion lors du combat entre géants, la gigantomachie. Somme toute, il n'a pas pris part à un grand nombre de conflits. Au cours de la Guerre de Troie, Hephaistos a combattu dans la coalition des Achéens, composée des rois grecs rassemblés pour délivrer Hélène.

Chassé puis revenu sur l’Olympe, Hephaistos est devenu le dieu du feu et de la métallurgie. Dyonisos l'enivra avant de le ramener manu militari dans le domaine des dieux. Selon la légende, le dieu a voulu prendre sa revanche sur Héra en concevant un trône piégé. L'objet fut envoyé sur l’Olympe en tant que présent et fit prisonnière Héré. Pendant neuf années, Hephaistos vit sur une île. Il y apprend le travail de la forge.

Le culte d’Hephaistos

Dans la ville de ce dieu, les artisans se voyaient remettre chaque année un feu nouveau. 3 lieux de dévotion sont dédiés à Hephaistos dans la capitale grecque, en l'occurrence un temple sur la butte du Koronos Agoraios, un autel à l'Académie, un autre dans l'ancien temple de l’Érechthéion. Diverses célébrations helléniques lui sont dédiées. C’est le cas notamment de la Chalkeia et des Apatouries. Dans l'Antiquité, des festivités étaient entièrement consacrées à Hephaistos, les Héphaïsties.